Ne grandit pas trop vite mon fils...

Publié le 11 Avril 2017

A toi mon fils,

C'était il y a 2 ans et pourtant j'ai l'impression que c'est hier que dans cette chambre d'hopital je comptais les jours qui me séparaient encore de toi et de notre rencontre. Pourtant tu étais au creux de moi, à grandir de ton mieux, à grandir bien (car le mieux est l'ennemi du bien, et tu as toujours fais bien). Tu es mon petit guerrier, qui a attendu patiemment, calmement que le jour soit venu.

C'était il y a 2 ans, ça faisait un mois que j'étais hospitalisée suite à cette poche des eaux qui nous jouaient des tours. Tu as su être sage. Tu n'étais plus qu'à moi pourtant, tu avais déjà un pied dehors, et notre intimité n'était plus. Nous avions quittés le coin feutré de notre chez nous. Une part de moi comptait aussi les jours restant...Les médecins ont dit 30 jours encore, 30 jours jusqu'aux 36 semaines d'aménorrhées. La fin de la prématurité.

C'était il y a 2 ans et mine de rien, le moi égoïste voulait accoucher, pour retrouver ma liberté et rongeait son frein, face à ce mauvais tour du destin, de mon corps, de je ne sais qui...Le moi maman savait bien qu'il fallait te garder au chaud, gagner du temps et te laisser faire bien. 

C'était il y a 2 ans et pourtant je ne réalise pas que bientôt tu seras grand frère, dans l'insouciance de tes 2 bougies. Ce temps nous joue des tours. Je pense à ton anniversaire comme il y 1 an je préparai tes 1 an avec impatience. Pourtant maintenant j'aimerai revenir en arrière profiter à nouveau de tous ces moments si précieux.

Dans 1 mois, tu auras 2 ans, s'il te plait ne grandit pas trop vite mon fils, reste encore ce bébé qui me sert avec ses petits bras le matin après avoir enfilé son pantalon, qui fait "nez-nez" et qui me crie "oui" lorsque je te dit que je t'aime. Tes "maman" sont aussi doux que les "je t'aime" de ton papa, vous me comblez.

 

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Vie de Maman, #Bébé, #Enfants, #Lifestyle

Repost 0
Commenter cet article