Articles avec #futilites tag

Publié le 5 Août 2017

Toi,

Tu es un ami,

Tu es un mari,

un soutien,

Tu es un père,

Mon homme.

 

On s'est rencontré il y déjà 8 ans. Je n'aurai jamais pu imaginer ce temps passé à tes côtés si beau et si précieux.

Ton soutien face à mes demandes, et aux épreuves que la vie nous a imposé. Ton soutien dans mes décisions et mes choix pour nos enfants. Ta présence chaque jour, rassurante, pleine. Ta discrétion, tu restes toujours confiant là où je doute, debout là où je tombe. Sure de nos choix même lorsque je doute sans cesse.

Nous avons déjà vécu plusieurs vie, celles de deux jeunes amoureux, puis d'un jeune couple, puis celle d'un couple face à l'infertilité, puis parents d'un enfant puis de 2. La vie à distance pendant tes formations...

Tu es ce père aimant et doux, tu sais mettre des limites, tu es ce Papa Ours, qui protège sa famille, tu es calin et joueur. Mais aussi intransigeant. Tu es ce papa toujours volontaire qui s'est toujours levé pour changer les couches de la nuit, ou me donner bébé pour l'allaitement. Tu es ce papa attentionné qui me laisse faire la grasse matinée, qui fera des poupouilles pour soulager une vilaine varicelle...

Tu as milles facettes, je les aimes toutes un peu plus les unes que les autres, un peu plus chaque jour.

Merci d'être cet homme fantastique, et d'être ce papa Ours merveilleux.

Jet'aime 

Bonne fete des pères 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Vie de Maman, #Bébé, #Grossesse, #Lifestyle, #Enfants

Repost 0

Publié le 4 Août 2017

Hello,

Me voici de retour,

le rythme commence à s'installer et moi à trouver un peu de temps pour moi entre 2 machines et têtées. Là il me faut choisir a quoi je vais occuper mon temps.

Aujourd'hui c'est le blog et je voudrai vous parler de l'acupuncture, comme toujours, ce n'est que mon avis, et ça n'a pas de valeur médiale. Ce qui a marché pour moi ne marchera peut être pas pour tout le monde.

 

J'ai fait de l'acupuncture à 2 reprises au cours de ma grossesse, sur la fin principalement.

La première fois c'était à 34 SA, quand on a découvert que Mademoiselle était en siège, pour la solliciter à se retourner dans le sens de la sortie en vue du déclenchement. La seconde fois c'était pour préparer mon col en vu du déclenchement justement.

A chaque fois la séance s'est déroulé au cabinet de la sage femme dans une ambiance feutrée et douce. Attention à ne pas faire comme moi qui avait mis mes bas de contention, alors qu'il y a plusieurs point sur les pieds. J'ai galéré comme pas possible entre mon ventre, mon jean slim et mes bas. Après un échange avec la sage femme, je m'allonge, la sage femme me montre les points où elle va piquer, et les aiguilles à usage unique qu'elle utilise. Elle m'explique comment respirer lorsqu'elle pique. Ce n'est pas douloureux du tout pour moi. Rien à voir avec une prise de sang par exemple.

J'ai ensuite senti des fourmillement dans les points de pique et cela s'est diffusé dans mon corps. Sans que cela ne soit douloureux. Lors de la séance destiné au "retournement", ma fille s'est beaucoup agitée dans mon ventre alors que pour la seconde séance elle n'a pas bougé du tout. Et en effet, elle n'était pas concernée par la manoeuvre.

Pendant le temps de pause, la sage femme a diffusée une musique de relaxation et ma aidé a me relaxer par la parole afin de permettre une bonne circulation de l'énergie.

A la fin de la séance, on retire les aiguilles, il n'y a ni douleur ni saignement. Le fourmillement a cessé immédiatement même si il n'était pas du tout génant ou douloureux.

 

Pour le retournement, ma fille était très active après. Elle s'est retournée dans les 48heures qui ont suivis. Pour le col, il est passé de fermé et "pas du tout pret" à 1 et "un peu plus pret". Une deuxième séance l'aurait vraiment modifié. Cela m'a déclenché des contractions mais pas le vrai travail malheureusement. Je suis cependant persuadée que l'acupuncture a aidée dans le travail et sur cette fin de grossesse. 

 

C'était une expérience plutot agréable, pas du tout douloureuse. Je recommanderai à toutes celles qui veulent essayer de passer par une sage femme formée à l'acupuncture, qui saura prendre en compte toutes les dimensions de la grossesse. N'angoissez pas et n'attendez pas trop de l'acupuncture. Il faut être détendue et ouverte d'esprit pour que cela fonctionne.

 

Avez vous essayer l'acupuncture . Ca vous a aidé ?

 

A bientot !!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Grossesse, #Futilités, #Vie de Maman, #Bébé, #Lifestyle, #Enfants

Repost 0

Publié le 22 Juin 2017

Il y a un mois, tu as eu 2 ans. 

Le matin de ton anniversaire, j'ai cherché où sont passées ces 2 premières années, en vain. Je me souviens de chaque heures de ce 11 mai 2015. Je me souviens de la veille, de cette appréhension face au déclenchement, de toutes ces questions et de cette impatience.

On m'avait prévenue pourtant, fait attention la première année passe vite, et après c'est pire encore. Cette année tu as beaucoup changé, moi aussi. je me suis préparée à devenir maman une deuxième fois, j'ai savourée ces moments 2 en 1 et de pouvoir être plus présente pour toi. Mais malgré tout ça, j'hallucine un peu quand je me rends compte que le bébé que je tiens dans mes bras ce n'est pas toi, mais que tu es ce grand bébé (mais toujours mon bébé) qui me tiens la main.

Quel choc lorsque tu es rentré dans ma chambre à la maternité, tu me semblait tout à coup tellement grand, plus sur de toi, plus malin. J'ai eu l'impression de louper tant de choses pendant ce séjour à la maternité. J'ai été heureuse de faire éclater cette bulle et de te retrouver à la maison. Chez Nous. Avec toi et ton Papa.

Alors un mois après ces 2 bougies, je n'en reviens toujours pas, de te voir sourire avec presque toutes tes dents, de tes 92 cm de hauts, de tous ces nouveaux mots que tu apprends et des phrases que tu commences à faire. Tu es ce petit garçon malicieux qui me fait rire et que j'ai du mal à gronder tant certaines de tes bétises sont comiques. Certes parfois je perds mon sang froid et fronce les sourcils et alors tu me dis de ta petite voix fluette "non pas faché maman", et tu es si attachant à ce moment là que mon coeur se pince et fond. Alors je sourit.

Tu croises les bras avec un air sérieux, tu tapes du pied plein de colère lorsque l'on te contrarie. Tu dis sans cesse, c'est moi, pour qu'on te laisse faire, tu as des rituels et peut entrer dans des colères noire si on ne les respecte pas.

Tu es ce grand frère si attachant qui cherche sans cesse "cheur" sa soeur, (parce que à force la sucette ça avance les dents et ça change les "s" en "ch"), qui lui fait des gatés, veut lui remettre sa sucette. Tu poses ta main sur son ventre avec toute la tendresse dont tu es capable du haut de tes 2 ans et elle est déjà immense.

Tu es ce petit bout de petit bonhomme en devenir qui me remplit de joie et de douceur. Tu es vif, tu grimpes, tu cours, mais tu es aussi prudent et précautionneux. 

Tu connais les animaux et leurs cris, certaines couleurs, tu aimes quand je chante surtout la chanson des crocos et même si je chante faux. tu réponds un grand "ouiii" quand je dis que je t'aime.

En faite je pourrai écrire encore de nombreuses pages sur tout ce que tu es.

L'essentiel, c'est que tu es mon fils, tu as soufflé très fort sur ta petite bougie,

Moi, je suis une maman très fière de son petit gars. Je t'aime mon petit chat.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Vie de Maman, #Bébé, #Lifestyle, #Enfants, #Come Back

Repost 0

Publié le 18 Mai 2017

Hello,

 

Vous l'aurez remarquez peut être je me suis absenté quelques temps, celui de donner naissance à notre fille le 27 avril dernier.

Tout le monde va bien. Je vous raconterai très bientôt comment s'est passé cette aventure. En attendant je voulais évoquer une autre aventure, vécue il y a quelques mois : l'allaitement.

Attention, je ne suis pas là pour donner des leçons ou des conseils (pour celà mieux vaut contacter la Leache League), je souhaite simplement vous faire part de mon expérience d'allaitement.

***

Le contexte 

Notre fils est né en mai 2015, il pesait 2 200g. Pas besoin de vous préciser que c'est un petit poids, pas tout à fait normal à 36 SA. La faute à la fissure de la poche des eaux survenue à 27SA qui a entrainé un retard de croissance. J'ai accouchée dans une maternité de niveau 3, où il est courant de gérer des petits poi(d)s comme le mien.

Pour cela il y a une tonne de protocoles à mettre en place. Pour faire court il est important que bébé n'ait pas froid sinon il consomme de l'énergie et donc ses (maigres) réserves pour se réchauffer, il ne doit pas avoir chaud sinon il se déshydrate plus vite. Il doit manger 8 fois par jour au maximum toutes les 3 heures, jour et nuit. On évite aussi que bébé se fatigue trop longtemps sur le sein.

Autant vous dire qu'avec tout ça, ça a de quoi décourager plus d'une maman. Parfois, la montée de lait est longue à se mettre en route, le colostrum, ce premier lait, n'est pas forcément suffisant pour limiter la perte de poids. Certes cette perte de poids est normale et un nouveau né retrouve son poids de naissance dans les 10 jours mais chez un petit poids cela peut être dangereux.

Autant vous dire tout de suite que je suis très têtue, vraiment. Et lorsque j'ai une idée en tête je me donne les moyens d'atteindre mon but. Non sans me plaindre il est vrai mais c'est une autre histoire !

***

Mon expérience 

Bébé est donc arrivé en forme, il a têté au sein en salle d'accouchement. Cette têtée d'acceuil m'a comblée, enfin je faisait quelque chose de bien pour mon tout petit. A 36 SA, certains nouveau né ont un mauvais réflexe de succion, mais mon fils n'a pas été de ceux là et il a très vite compris où il fallait manger et comment ça marchait. Il a ensuite été complété à la seringue par du lait artificiel. Ce qui m'a fendu le coeur, mais je me suis fait une raison car c'était pour son bien.

Pour la première nuit, il était en couveuse. Il a eu un biberon puis on me l'a emmené pour têter et faire du peau à peau le matin. Ce fut un très beau moment durant lequel j'ai pris mesure de ce ventre vide et de ses bras pleins, ainsi que de mon nouveau statut de maman.

Notre petit pois têtait donc au sein puis prenait un complément. Je tirai mon lait pour obtenir le fameux complément. Quelle frustration de ne pas en avoir assez pour lui assurer ne serait ce que 20 mL de ration à chaque têtée. Mais la nature à ensuite été généreuse, et après la montée de lait le 3ème jour, j'ai pu comblé ses besoins.

On a ensuite fait des têtées complètes au sein à partir de 7 jours, une têtée sur 2 environ. Puis 2 sur 3. Puis les têtées se sont espacées et nous en sommes venus à un allaitement à la demande mais avec un bébé bien réglé la nuit par 3 heures en moyenne. Nous avons donc supprimé les biberons. Lorsqu'il a atteint son terme théorique et les 4 kilos, il a espacé la nuit les têtées et je pouvais dormir de minuit à 5h sans interruption. Puis à 3 mois, il a fait des nuits de 6 à 8 heures continues. En étant toujours au sein.

Il a eu des pics de croissance, où il était pendu au sein sans arrêt, vers 6 jours, 3 semaines puis 3 mois. Pendant ces moments, j'ai eu le droit à toutes les sottises du type "ton lait n'est pas assez riche ou nourrissant" "tu n'as pas assez de lait" "tu vas en faire un capricieux". Je n'ai jamais écouté tout ça. Je me fiait au sourire de mon fils en fin de têtée, à sa courbe de poids quasi verticale (j'exagère à peine) et à mon instinct de mère. Heureusement, l'Homme m'a toujours soutenu et souvent il avait plus confiance en moi que moi même. 

Il n'a jamais fait de confusion sein-tétine, ni sein-biberon. C'est une chance et ça ne se passe pas toujours comme ça. On lui a donné une tétine vers 2 semaines et demi, surtout pour la voiture, les moments de crise. Elle a été très utile à partir de 2 mois lorsque son RGO est apparu, la succion et la salivation le soulageait.

J'ai allaité de partout, et n'ai jamais eu de mauvaise expérience. Juste des regards de travers parfois mais sans plus. Un serveur nous a même proposé un jour de faire chauffer le biberon si besoin. Alors que mon fils avait têté sous son nez 20 minutes auparavant. Mais il n'avait pas remarqué. Il faut savoir être discrète, avoir un lange à portée de main, et des vêtements adaptés.

J'ai pu tirer mon lait pour le compléter, faire garder bébé, et congeler mon lait en prévision de la reprise du travail. Le mode Vache Power n'est pas ce qu'il y a de plus sexy, mais ça faisait beaucoup rire mon mari. Mais il fallait tirer régulièrement, faute de quoi la quantitée que je réussissait à tirer diminuait. 

Je n'ai jamais été fatiguée. Au contraire. 

Mon mari ne s'est jamais senti mis à l'écart ou été jaloux. Il a trouvé sa place à travers le bain, les changes, les promenades ou bercements.

J'ai usé et abusé de l'homéopathie, de la tisane d'allaitement et aussi du galactogil pour m'aider pendant les fameux pics de croissance. Tout ça marchait très bien. J'ai pris soin de mes seins avec la crème lansinoh et est eu la chance de ne jamais avoir de crevasse. C'est une crème à base de lanoline pure, qui répare, nourrit, protège et soulage. Elle ne se rince pas avant la têtée suivante. Pour mon deuxième allaitement j'ai pris la marque dodie.

J'ai chéri chaque moment où j'ai allaité mon fils.

***

Le sevrage

Il s'est fait en douceur. A la reprise du travail, vers 4 mois, j'ai fourni mon lait maternel que j'avais congelé ou que je tirai à la crèche. Bébé têtait matin et soir et weekend. Assez vite, le lait à diminuer la journée. Arrivée à cours de lait maternel congelé et n'arrivant plus à têter, il est passé au lait artificiel la journée. 

A 5 mois, bébé est tombé malade (merci les virus de la crèche). Et il a refusé le sein. Surement parce qu'il ne lui apportait pas assez ou pas assez vite, c'était son premier bobo et j'ai été très anxieuse. Il têtait moins le matin et le soir, préférant faire des calins et jouer plutot que têter. Le biberon m'a remplacé. J'ai trouve un nouveau plaisir à lui donner le biberon et mon flux de lait s'est tarit rapidement et sans douleurs.

 

***

Ma préparation

Avant de me lancer dans l'allaitement, je me suis renseignée (facile en étant auxiliaire de puériculture) l'allaitement fait partie de mon métier. Mais ce n'est pas toujours facile d'être de l'autre côté du miroir. Je me suis donc appuyée sur mes connaissance et ai lu notamment L'art de l'allaitement maternel, bible de l'allaitement promue par la Leache League. Mais j'ai aussi lu des articles sur internet et leur site.

J'ai massé mes seins tout au long de ma grossesse pour prévenir les vergetures et aussi préparer mes bouts de sein. J'ai investi dans de la tisane, de l'homéopathie, des coussinets, des brassières d'allaitement. Bref la totale. Mais aussi dans 2 biberons au cas ou.

Mieux vaut donner un biberon avec bonheur que le sein avec dégout.

 

***

Voilà pour ce qui est de mon expérience, j'ai adoré allaiter mon fils pendant 5 mois, et j'allaite avec bonheur ma fille depuis 3 semaines. Je reviendrai bientôt sur l'allaitement, sur les avantages et les inconvénients de l'allaitement pour moi.

A bientôt !

 

Luky Beauty

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Vie de Maman, #Bébé, #Grossesse, #Lifestyle, #Enfants, #Puériculture

Repost 0

Publié le 13 Avril 2017

Hello,

Il fallait absolument que je vous parle de cette ceinture, elle est magique. En tout cas, pour moi elle l'a été lors de ma première grossesse et m'aide bien lors de la deuxième.

Plantons le décor, lors de ma première grossesse, je souffre dès le début d'une forte hyperlaxité, et de grosses douleurs ligamentaires. Pendant le premier trimestre, c'est dur dès que je bouge, et par période et ça n'est pas mes nausées pluri-quotidienne qui m'aide à supporter ça.

Puis au début du troisième trimestre, je suis hospitalisée suite à la fissure de ma poche des eaux (de notre poche ? de la poche ? bref) et je ne sais pas si c'est lié à cette fissure ou pas, mais bébé est bien bas dans mon bassin, tête en bas en position starting block. Et là, j'ai la symphyse pubienne qui dérouille. En faite la symphyse pubienne ma petite dame c'est l'espace au niveau de ton pubis, là où ton bassin "se referme". Et pendant la grossesse cet espace, il s'agrandit encore plus jusqu'à 6mm ma petite dame. Rien que ça. Alors on se dit 6 mm c'est pas grand chose mais en faite, 6mm ça commence à dérouiller. Tout ça pour permettre à bébé de passer sa petite tête.

Le corps est bien fait, il connait son boulot. Oui, oui pas de souci, le mien a du voir un peu trop large...j'ai douillé. En plus, avec l'alitement tout ça, ça n'aide pas. Donc j suis à l'hopital, je râle, j'ai mal. on me propose du kiné mais bon ce n'est pas vraiment ça. Et puis un jour une sage femme me parle de Bernadette De Gasquet, et de la ceinture Physiomat. Bon après tout je n'ai rien à perdre. Je l'a commande sur le site Symbioza, une chouette boutique à Lyon pour les futures et les mamans. Ma maman est passé la récupérée, et me voilà avec la bête.

Qu'est ce que c'est que ce truc ?

C'est une ceinture, qui se scratche au niveau du bassin. Puis il y a deux élastiques a resserrer afin d'ajuster au mieux le maintien.

On positionne la ceinture au niveau sacro illiaque, elle s'attache donc devant sur la symphyse pubienne. Ainsi, elle maintien le bassin, le "resserre", le bascule très légèrement ainsi elle décambre le dos et soulage. 

Elle est recommandé en cas d'hyperlaxité ligamentaire, de douleurs sacro-illiaques, d'envie fréquente d'uriner, de sensations de pesanteur, de problèmes circulatoire et de mobilité de la symphyse pubienne. Elle maintiens le bassin, le soulage et empèche les mauvaises positions. Ainsi, pendant la grossesse, elle est une alliée pour toutes les futures mamans. Elle soulage aussi le périné et maintien le ventre.

N'ayez aucune crainte quand à une atrophie des muscles ou autre. Parlez en à votre sage femme. Personnellement elle m'a vraiment soulagée. Idéalement il faut essayer de la porter régulièrement d'autant plus lors de vos déplacements.

Cette ceinture est aussi très utile en post partum. En effet, les hormones de la grossesse rende votre corps plus élastique pour permettre le passage de bébé dans le bassin. Votre corps peut etre sollicité très fortement lors du passage de bébé, d'autant plus en cas d'utilisation de forceps ou de ventouse. Votre bassin est sollicité et votre sacrum fragilisé. Depuis toujours, les femmes se bandent le bassin après l'acouchement pour l'aider à se resserrer, à reprendre sa position initial d'avant grossesse. Une forte mobilité du bassin entraine des douleurs et de mauvaises positions. Croyez moi on a pas vraiment besoin de tout ça.

Cette ceinture va remplacer la bande de coton utilisée traditionnellement. Elle maintiens, et resserre le bassin. Il est recommandé de la porter pendant les 21 jours qui suivent l'accouchement. c'est le temps qu'il faut minimum à votre corps pour que l'imprégnation hormonale diminue et que l'hyperlaxité disparaisse.

Pour cette grossesse ci, je n'ai pas attendu que les douleurs s'installent, et j'ai utilisé la ceinture dès le premier trimestre afin de soulager mon dos et mon bassin. Je l'utilise encore, et je compte bien la porter pour le post partum. Je la recommande vraiment aux mamans et futures mamans qui sont fragiles du dos ou du bassin, très cambrées, ou avec des problèmes de poids par exemple. Elle sera votre amie.

Ceci n'est pas un dispositif médical, ça ne marche pas à tou les coups, je ne suis pas médecin. Il faut biensur en parler avant à sa sage femme ou son kiné ou medecin ou ostéopathe afin de vérifier qu'il n'y ait pas de contre indication. Elle est en vente libre sur différents sites internet.

Il y a 2 tailles faites attention lors de votre commande.

 

Cette ceinture correspond à a philosophie et la pratique du Dr Bernadette De Gasquet. Son approche en douceur, et ses exercices ont pour but de préserver les abdominaux et le périné. C'est un programme facile, et complet qui permet la préparation prénatal et post natal. De plus en plus de sage femme et professeur de Yoga y sont formés. Elle est l'auteur de : "Abdominaux, arretons le massacre".

 

Est ce que certaines parmi vous on utilisé cette ceinture ou une autre pendant la grossesse ? Avez vous souffert de douleurs pendant votre grossesse ?

 

A bientot !

 

Luky Beauty !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Vie de Maman, #Grossesse, #Bébé, #Lifestyle

Repost 0

Publié le 29 Mars 2017

Hello,

Non, non je n'ai pas disparu, enfin un peu mais je suis là !

Je voulais absolument vous parler photo. J'adore la photo, j'adore faire de belles photos, je trouve que c'est un beau moyen de se faire des souvenirs et ça change des selfies ou des photos que l'on fait soit même ais sur lesquels nous ne sommes pas toujours tous les 3.

Pour ma première grossesse, j'en avais programmée une, mais manque de bol, j'ai été hospitalisée et elle n'a pas pu se faire.

Cette fois ci, pas question de se faire avoir, on l'a donc prévu suffisamment tard pour que mon ventre se voit, mais suffisamment tôt pour être presque sûre de pouvoir la faire.

Notre expérience :

On s'est adressé à Coralie Castillo, une photographe Lyonnaise, adorable, et qui fait un travail magnifique. J'adore son style Lifestyle, qui permet de faire des photos très naturelles, puisque prisent pendant un temps de jeu, un échange, une petite mise en scène. Pour les enfants c'est l'idéal. Surtout pour notre petit bonhomme de presque 2 ans qui adore dire non et ne pas faire ce qu'on lui demande.

Pas question pour lui de poser, de faire ce qu'on veut au moment ou on lui demande...c'est mission impossible. Alors que Coralie a assurée, elle a su prendre les bons moments, les bonnes expressions sans contraintes pour notre petit garçon.

Nous avons divisés la séance en 2 parties, une partie famille et l'autre grossesse. Coralie nous a emmené dans un très joli parc, elle a très bien compris quel type de clichés je voulais et a su nous guider sans nous imposer des poses qui auraient fait trop figées. C'était un super moment, en amoureux pendant la partie grossesse et en famille pendant la partie Lifestyle. On s'est calinés, on a été très complice et on s'est fait de beaux souvenirs. Le moment choisis par Coralie était parfait, la lumière était sublime.

Pour les lyonnais qui passeraient par ici, je vous recommande vraiment Coralie, elle fait aussi de sublimes photos de mariage, est vraiment à l'écoute, gentille, disponible, de bons conseils. Elle nous a même envoyé des tableaux Pinterest d'idées pour notre tenue ! Une vrai perle, avec un super feeling avec les enfants. Notre fils est dans une période de peur des étrangers, et elle a su l'apprivoiser et le faire jouer pour avoir de beaux clichés.

 

Mes petites conseils pour une séance réussie :

Choisissez le bon moment, parlez en avec votre photographe, il faut que vous vous sentiez bien, par exemple, ne pas le faire trop tard pendant votre grossesse, pour pouvoir vous mouvoir un minimum, vous asseoir au sol. Il faut vraiment faire connaissance avec votre photographe. 

N'hésitez pas à lui dire ce que vous ne voulez pas, cliché à l'appui si besoin, c'est souvent plus simple de savoir ce qu'on ne veut pas que ce qu'on veut vraiment.

Demandez à quelqu'un de votre entourage de vous accompagner, surtout si vous êtes en famille avec des enfants. Nous avions sollicité ma belle mère, et ainsi nous n'avons pas eu besoin de gérer notre fils pendant nos moments à nous.

Ne vous déguisez pas, cherchez une tenue qui vous ressemble, qui soit confortable, que vous aurez plaisir à voir sur les photos et dans laquelle vous vous sentez belle. Idem pour les enfants. Si c'est une séance en extérieur, privilégiez une tenue qui soit confortable pour eux et en accord avec le cadre. ou au contraire faites quelque chose de décalé, une seule chose compte vous devez vous sentir bien !

Apprivoisez l'objectif, demandez au photographe de faire quelques clichés d'échauffement pour vous habituer à cet oeil fixé sur vous, essayez d'être naturel, sans poser de façon trop figé sinon ça se ressentira sur les photos, éclatez vous !

Prévoyez une serviette pour vous mettre au sol, un gouter et des lingettes pour les enfants, un ballon, un vélo, des bulles. Mais parlez en avant avec votre photographe, lui aussi pourra vous conseiller.

 

J'espère que cet article vous aura plu, je vous laisse le lien vers le site de l'adorable Coralie et quelques clichés de nos beaux moments.

 

A bientôt !

Luky Beauty !

 

Séance photo de grossesse et lifestyle family, conseils inside
Séance photo de grossesse et lifestyle family, conseils inside

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Grossesse, #Vie de Maman, #Bébé, #Enfants, #Lifestyle

Repost 0

Publié le 15 Mars 2017

Hello,

 

J'ai été prise d'une folle envie de panna cotta, hormones de grossesse obligent. Et j'ai vraiment très envie de partager avec vous cette recette que j'adore, qui est très rapide à réaliser, facile et qui fait malgré tout son petit effet.

Les panna cotta sont parfumées à la vanille, mais vous pouvez la remplacer par de la fève de tonka ou de la fleur d'oranger ou des fraises tagada suivant votre goût ! Je sais qu'il existe aussi une recette de panna cotta au nutella, mais je ne l'ai pas testée.

La recette que je vous propose est à base de lait de vache, mais vous pouvez l'adaptée avec du lait végétal si vous êtes intolérants au lactose ou végétalien. 

 

Pour réaliser les panna cotta il vous faut donc

- 75 cl de crème liquide entière (type fleurette, celle du rayon frais)

- 25 cl de lait (facultatif)

- 70 g de sucre ou cassonnade

- une gousse de vanille fendue

- 5 feuilles de gélatine ou 4 g d'agar agar.

 

Recette :

- Versez le lait, la crème, le sucre et la vanille dans une casserole, fouettez doucement et portez lentement à ébullition. Il est recommandé que les ingrédients soient à température ambiante.

- Dans un même temps, si vous utilisez la gélatine, mettez la à ramollir dans un bol d'eau froide. Une fois que la préparation à base de crème est montée en température, ajoutez les feuilles de gélatine une par une en délayant au fouet afin que la gélatine se mélange bien et fonde.

- Si vous utilisez de l'agar agar, versez le dans la préparation bouillante et faites bouillir en mélangeant pendant 1 minutes.

- Versez la préparation dans de petits verres ou verrines, laissez reposer avant de mettre au frigo au moins 3 heures.

Pour les coulis de fruits,

Il vous faudra des fruits frais ou surgelés suivant la saison. Je vous conseil mangue-passion, ou framboise ou fraise. Les plus vaillantes tenteront kiwi.

Mélanger les fruits frais ou surgelés après les avoir éplucher si nécessaire, dans une casserole avec de l'eau et un peu de sucre. Faites cuire, puis mixer.Je vous conseil de passer vos coulis au chinois en ajoutant un peu d'eau si la texture est trop épaisse afin d'enlever les petits pépins présent dans le fruit de la passion ou la framboise et surtout afin d'avoir une texture très fine. Laisser refroidir avant de servir.

Astuce :

Vous pouvez servir vos pana cotta nature et laisser vos invités choisir leur coulis, ou déposer le coulis sur la panna cotta avant de servir.

Pour plus de gourmandise, vous pouvez les accompagner de brisure de spéculos ou crèpes dentelle, de caramel beurre salé, de chocolat, de vermicelles de chocolat... A vous de jouer sur les goûts !

 

Vous avez déjà tenter les panna cotta ?

Dîtes moi si vous souhaitez d'autres recettes !

 

A demain pour un article soin de bébé 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Cuisine, #Futilités, #DIY, #Vie de Maman

Repost 0

Publié le 13 Mars 2017

Bonjour,

 

J'ai envie d'inaugurer une nouvelle rubrique, le DIY (Do It Yourself, ou Fais le toi même).

J'adore bidouiller, seule ou avec mon fils, je ne suis pas toujours douée mais j'essaie,

Voici donc une activité facile même pour celles qui ont 2 mains gauches, 

Ce sont de petites perles, que l'on place sur une plaque plastique pour former un motif, puis on pose un papier sulfurisé ou papier de soie et on repasse au fer, chaleur douce. Les perles fondent et se collent entre elles, pour bloquer le sujet.

Les perles sont de différentes tailles suivant l'effet recherché, et l'âge de la personne qui pratique l'activité. 

Les plus grosses sont adaptées pour les plus jeunes dès 3 ou 4 ans suivant l'enfant et avec surveillance d'un adulte. Les plus petites à partir de 6 ans, car il faut un peut plus de dextérité et de patience pour réaliser un sujet.

Attention les sujets sont toujours en 2D.

Parfait pour coller sur le mur, encadré, décoré...à votre guise et suivant votre imagination.

Vous trouverez des kits avec des modèles ou des perles en vrac en magasins créatifs ou même en grande surface ou magasins de jouets ou même chez notre géant suédois préféré (IKEA). Vous trouverez des modèles sur internet pour vous inspirer dans tous les thèmes.

HAMA est une marque, vous en trouverez d'autres marques, mais je ne les ai pas testées.

Voici quelques unes de mes réalisations

Pour encadrer dans une chambre d'enfant

Pour encadrer dans une chambre d'enfant

Attention à adapter la taille de la plaque que vous utilisez en fonction de la taille du sujet que vous souhaitez  réaliser.

Au mur au dessus du plan de change pour occuper bébé pendant le change

Au mur au dessus du plan de change pour occuper bébé pendant le change

Les petites perles HAMA

Les petites perles HAMA

Ce type d'article vous plait ?

A bientot !

Luky Beauty

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #DIY, #Décoration

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2013

DIY : Les Pomanders

Hello,

Voici le tout premier Do It Yourself que j'ai réalisé pour le mariage. Des boules de fleurs en papier. Elles étaient destinées à porter les noms de tables.

Pour réaliser ces jolies boules de fleurs aussi appelées Pomanders et vu notamment chez Martha Stewart, il vous faudra :

-des boules de polystirènes de différents diamètres

-des épingles à couture ou pour la décoration florale (à shopper sur artfloral.fr par exemple)

-une perforatrice en forme de fleur, il faut que le diamètre soit assez important

-du papier de 120g minimum

Ensuite, il vous faudra de la patience. Commencez par découper toutes les fleurs.

Je vous conseil de doubler les fleurs. Puis vous piquez chaque épingle au coeur des fleurs.

Pour tenir un petit carton au dessus des boules comme nous, vous trouverez des portes photos sans socle dans les magasins de loisirs créatifs, il suffit de piquer ensuite dans les boules.

Facile mais long. Bon courage !

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Mariage, #Futilités

Repost 0

Publié le 30 Juin 2013

DIY : Les pompons en papier de soie

Hello,

Voici encore une partie de ma déco de salle du mariage. Il nous fallait quelque chose de facile à faire, de rapide à faire et de peu onéreux afin de décorer notre salle qui possède en outre de très belles poutres.

Après beaucoup de surf sur internet et les blogs, j'ai éliminé les tentures, classiques, compliquées et un peu cher aussi. Les guirlandes de fanions me semblaient compliquées à réaliser. Puis est venue l'idée des pompons en papier de soie. A 1 euro le pompon, on ne peut pas rêver mieux pour un petit budget, c'est facile à faire. Et il y a autant de possibilité que de couleurs.

Il me fallait donc du papier de soie, 8 feuilles pour faire 2 pompons. J'en ai trouvé chez Artéis. 1,89€ les 8 feuilles. J'en ai pris du blanc et du violet foncé. De quoi faire 32 pompons, 16 de chaque couleur.

Mais 2 couleurs je trouvais ça un peu trop juste lol, je voulais faire un dégradé. Sur le site KADOFOLIE'S, j'ai trouvé de quoi faire mon choix, j'ai pris du solferino et du parme. J'en ai commandé de quoi faire 12 pompons de chaque couleur. Soit 96 feuilles. Au final j'en ai un peu plus de 12 car j'en ai fait des petits.

1/ Prenez 8 feuilles de papier de soie que vous superposez. Vous les divisez en 2 au milieu du côté le plus grand. La largeur correspond au diamètre futur du pompon. Recoupez en 2 si vous voulez des pompons plus petits, variez les tailles pour plus de fantaisie.

2/ Prenez donc la moitié de 8 feuilles superposez, plier les en accordéon dans la largeur (côté le plus petit).

3/ Placez un morceau de ficelle au milieu, et faites un double noeud.

4/ Coupez les bords en rond ou en pointe selon l'envie.

5/ Dépliez feuille par feuille délicatement.

Pour plus d'infos, vous trouverez des vidéos très sympas sur Youtube. Ma préférée est celle de Mlle Dentelle, qui explique vraiment bien :).

Vous pouvez réaliser la dernière étape au dernier moment et stocker vos pompons à plat jusqu'au mariage ou à la fête.

Je vous laisse un aperçu de la fabrication et du rendu final.

Alors vous en pensez quoi ?

A Bientôt pour d'autres futilités mariage !

stockage à plat jusqu'au jour J

stockage à plat jusqu'au jour J

Couper les bouts en arrondis ou en pointes

Couper les bouts en arrondis ou en pointes

double noeud au centre

double noeud au centre

8 feuilles de papier de soie

8 feuilles de papier de soie

DIY : Les pompons en papier de soie

Voir les commentaires

Rédigé par Luky Beauty

Publié dans #Futilités, #Mariage

Repost 0